Distribution et habitat du héron cendré (Ardea cinerea) à Paris

A Paris* une soixantaine de hérons cendrés ont été observés en 2005. Selon les données recueillies par Xavier Japiot, les hérons sont concentrés dans les bois, les parcs et les jardins.

Dans Paris intra-muros on peut observer 1 à 2 individus en dortoir dans le Jardin des Plantes (5ème arr.) 3 hérons fréquentent le Parc de Bercy (12ème arr.) et 2 le Parc Montsouris (14ème arr.). 

De façon plus épisodique un héron se promène au parc des Buttes Chaumont (19ème arr.) et un autre arpente furtivement le Jardin du Luxembourg (6ème arr.) lorsqu'il est fermé au public.
Le héron cendré est assez commun dant toute l'Europe et en France près des zones humides. Peu importe que l'eau soit dormante ou courante, douce ou salée. Une mare, un étang, une rivière, un fleuve, un bord de mer lui conviennent aussi bien.

On le voit en toute saison "et même" raconte Buffon "pendant les froids les plus rigoureux et les plus longs ; forcés alors de quitter les marais & les rivières gelées ; ils se tiennent sur les ruisseaux & près des sources chaudes ; & c'est dans ce temps qu'ils sont le plus en mouvement, & où ils font d'assez grandes traversées pour changer de station, mais toujours dans la même contrée"
C'est au Bois de Vincennes, que les hérons cendrés sont les plus nombreux. Plus d'une quarantaine d'individus ont leur dortoir au Lac des Minimes. Un héron s'est établi au Lac de Gravelle ; un ou deux hérons dorment au Parc floral depuis de nombreuses années.

A l'Ouest, au Bois de Boulogne, jusqu'à dix individus en dortoir ont été observés au Parc de Longchamp et un héron est régulièrement présent au Cercle du Bois de Boulogne.  A la Mare Saint-James, fréquentée depuis 2004 par au moins 3 hérons, un couple a niché en 2006. Quatre héronneaux sont nés à la fin du mois de mai et se sont envolés à la mi-juillet.

* Source : Pôle Biodiversité du service de l'Ecologie urbaine, Mairie de Paris, sept. 2005