Les ailes de Sphaerophoria scripta battent si vite qu'on ne les voient pas, notamment lorsqu'il exécute, comme ici, un vol stationnaire. Après être resté comme suspendu dans l'air, il effectue à la moindre alerte de brusques écarts, foudroyants de vitesse